Une organisation opale ?

C’est une communauté de travail atypique basée sur trois piliers : l’auto-gouvernance, la raison d’être et l’authenticité. Les organisations opales ont un sens profond de leur mission sociétale. Remplaçant le fonctionnement hiérarchique par une régulation plus dynamique au service des talents réunis, elles sont des lieux où chacun peut être pleinement qui il est, sans porter de masque ni avoir à cacher une partie de lui-même.

Les 3 piliers de l’Opale

« Nous pensions que la pyramide hiérarchique était indispensable… mais nous sommes capables de créer des systèmes d’autorité ditribuée plus efficaces et plus fluides. » F. Laloux

Parfois appelée gouvernance partagée, il s’agit de distribuer l’autorité dans les systèmes pour les rendre plus fluides et plus efficaces. Les pyramides sont mal adaptées pour gérer la complexité. Un système autogouverné n’est pas anarchique pour autant, des mécanismes de coordination et de régulation existent sans chef… chacun son rôle ! L’absence de hiérarchie statutaire laisse place à une multiplicité de hiérarchies naturelles basées sur l’influence entre pairs. On passe du « pouvoir sur » au « pouvoir avec ».

« Nous libérons un énorme surcroît d’énergie quand nous laissons tomber le masque, quand nous osons être pleinement nous même. » F. Laloux

Le travail est un lieu où déployer la meilleure version de soi même.  Un espace protecteur repose sur des valeurs et comportements partagés et vécus. Les organisations opales sont des lieux où émotions circulent librement comme un flux parmi d’autres. Parfois, des lieux sont ouverts pour se recueillir (ou faire une sieste), prendre soin les uns des autres (ou prendre l’apéro), expérimenter de nouvelles choses (ou faire des plans sur la comète). Chaque organisation Opale invente et partage sa propre histoire, modulée et influencée par chacun des individus qui la composent.

« Et si, au lieu de forcer l’avenir à se réaliser, nous entrions simplement dans la danse de ce qui doit advenir? » F. Laloux

Le pilotage par raison d’être est en rupture par rapport aux habitudes de gouvernance stratégique. Plutôt que de planifier à long terme, la direction d’une organise opale repose sur deux choses : 1/ établir des visions claires et partagées par toutes les parties prenantes 2/ se doter de canaux d’écoute de signaux faibles, pour ajuster en permanence les actions quotidiennes à la vision long terme. Ouvertes à ce qui advient, elles savent saisir dans l’instant les opportunités qui les rapprochent de leur but (principe de sérendipité, attention ça fume). Dans une organisation Opale, plus besoin de conduite du changement : le changement est posé a priori, c’est même son essence.

L’organigramme standard est remplacé par des engagements individuels sur des rôles précis. Chacun(e) peut choisir en conscience sa place et ses rôles au sein de l’organisation. Il/Elle reçoit et prend tout le pouvoir décisionnaire requis pour remplir ses rôles de manière autonome. Prendre un rôle, c’est assumer les redevabilités qui vont avec. Certains modèles organisationnels facilitent le fonctionnement Opale, c’est le cas de la Sociocratie ou de Holacracy par exemple. Bien entendu, qui dit Opale, dit adaptation des modèles, il n’y a pas 2 organisations identiques.

Ressources :

Une organisation Opale a intégré ce que la neuroscience nous a appris depuis 30 ans : les émotions sont au coeur de nos prises de décisions. En conséquent, chaque décision est portée par un individu, clairement identifié, qui en assume les conséquences. Il est possible pour chacun(e) de prendre des initiatives, en respectant les règles établies par le groupe à ce sujet. La prise de décision par sollicitation d’avis est centrale dans la gouvernance des organisations opales : chaque individu est libre de prendre une décision si il consulte des personnes affectées par la décision, et les personnes expertes. Dans certains cas, la gestion par consentement est également utilisée. Plus lente mais permettant d’aller plus en profondeur sur les ressentis de chacun, elle assure que chacun peut vivre avec les conséquences de la décision.

Ressources :

Le temps est de loin notre denrée la plus précieuse. Les réunions sont souvent utilisées inconsciemment pour brasser des flux non marchands de type émotions ou confiance. L’organisation Opale met en place des modalités de réunions qui permettent de réaliser des échanges d’informations et la prise de décision de manière efficace, sans y passer des heures. En parallèle, des temps de partage, de légèreté et de profondeurs sont dédiés pour cultiver un lien fort entre les membres, et favoriser ainsi la confiance et l’entraide. Bien que relevant d’une ingéniérie fine et d’une experitse, les formats de réunions sont co-construits en équipe et ajustés régulièrement. Souvent, on fait appel à un rôle de facilitateur pour tenir le cadre et éviter les débordements, tant sur le sujet que dans le temps. Au delà des aspects pratiques, le cadre sert aussi à  sécuriser l’espace psychologique pour permettre aux paroles authentiques d’éclore sans crainte.  

Ressources :

L’organisation Opale accueille les individus dans leur totalité. En conséquent, il devient absurde de séparer le monde professionnel du monde personnel. Chaque personne détermine  sa propre limite d’intimité, qui devient la nouvelle façon d’envisager la segmentation des espaces et du temps. En conséquent, aucune modalité de travail pré-définie n’est nécessaire : les conditions sont fournies pour que chacun puisse choisir ce qui lui convient le mieux. Si certaines organisations disposent de bureaux, d’autres fonctionnent en 100% distanciel, et d’autres encore ont des bureaux mais affichent précisément que « le bureau, ce n’est pas un endroit pour travailler ! ». Il arrive régulièrement que ces lieux soient davantage vus comme des lieux d’échange ou de partage, où des activités de détente et loisir peuvent-être organisés, que comme des lieux de production : si tu veux bosser, reste chez toi, ou va à la bibli ! La création de récits communs est également gage de cohésion. Des rituels permettent d’ancrer les histoires du groupe et d’embarquer les nouveaux arrivants. Des horaires libres à l’aménagement du mobilier, le cadre de travail se façonne à l’image du groupe qui l’incarne.

Ressources :

Certains principes régissent le fonctionnement Opale : transparence, confiance a priori, harmonie, écoute, prendre soin, efficience, intégrité, stimulation, innovation, autonomie…

Ces valeurs donnent lieu aux pratiques mentionnées précédemment. Elles peuvent mettre mal à l’aise des personnes qui ne fonctionnent pas sous ce système de valeurs. Rien de grave, chacun est encouragé à développer les pratiques adaptées à son système de valeurs, quitte à piocher dans le modèle Opale les quelques éléments adaptés.

tous les exemples concrets sur le Wiki Opale...

Concrètement ça donne quoi l’Opale ?

Envie de vibrer avec nous ?